Image default
Non classé

Manifestations et violences : les magasins parisiens recourent aux agents privés

En deux mois, 500 commerces ont subi des violences dans la capitale, à la suite des manifestations des Gilets Jaunes. Les magasins qui ont les moyens font appel aux vigiles, et les entreprises de sécurité ont parfois du mal à satisfaire la demande.

Des vigiles pour protéger les magasins et les journalistes

Les Gilets Jaunes se réunissent souvent sur les Champs-Élysées où le même scénario se répète régulièrement : un petit groupe quitte le cortège, casse les vitrines des boutiques et pille l’intérieur. Les responsables des magasins alentour ont ainsi fait appel à une entreprise de sécurité à Paris, et placent des vigiles afin de décourager les casseurs. Ces agents privés se mettent derrière les grilles, tandis que les clients et le personnel sont mis sous protection à l’intérieur. Les commerces qui avaient déjà fait appel à ces prestataires envisaget pour leur part d’augmenter leur effectif : un hypermarché est ainsi passé de 4 à 11 agents en poste le samedi. À la suite des violences subies par les journalistes, certains d’entre eux ont également sollicité la protection des vigiles, et une chaîne déclare même avoir doublé les effectifs.

Toutefois, bon nombre de commerçants n’ont pas les moyens d’engager des agents privés. Ce sont principalement les boutiques spécialisées ou de luxe, comme les bijouteries et les tailleurs qui peuvent se le permettre. Notons qu’en moyenne, un agent coûte 200 € par jour, pour dix heures de travail.

Les professionnels craignent une baisse de la qualité des prestations

Face aux violences subies, les commerçants accusent des pertes importantes. Didier Kling, président de la CCI Paris en Île-de-France, rapporte que certains affichent une baisse du chiffre d’affaires allant jusqu’à -40 %. Le directeur d’une entreprise de sécurité privée conseille de fermer boutique le samedi, cette solution semble s’imposer devant ce que certains commerçants qualifient de « horde ».

De leur côté, les entreprises de sécurité n’arrivent pas toujours à satisfaire la demande, car les sociétés les plus fiables sont moins flexibles concernant les heures de travail des agents. Par conséquent, les clients se rabattent sur les sociétés qu’ils peuvent trouver parmi les 4000 entreprises du secteur en France. Pourtant, ces prestataires s’avèrent parfois beaucoup moins spécialisés. Olivier Duran, porte-parole du Syndicat national des entreprises de sécurité (Snes), craint les impacts de cette situation sur la qualité du travail.

En tout cas, les vigiles qui doivent faire face aux manifestants du samedi font désormais montre de prudence à l’approche des cortèges, ils ferment les grilles et se transmettent des consignes par talkie-walkie.

Related posts

Cafetière intelligente, la meilleure machine pour préparer de délicieuses boissons

Irene

Investissement immobilier, choisissez l’EHPAD pour percevoir des revenus complémentaires !

Irene

Guide d’achat : comment choisir sa machine à café

Irene