Image default
Non classé

Piles primaires ou piles secondaires : lesquelles sont les meilleures ?

Piles primaires ou piles secondaires : lesquelles sont les meilleures ?
Notez cet article

Inutile de rappeler que les piles (primaires ou secondaires) constituent une excellente source d’énergie utilisable au quotidien. Elles ont été conçues pour alimenter les petits appareils du quotidien tels que les montres, simulateurs cardiaques, alarmes ou encore les appareils auditifs.

Les piles de petite taille sont plus pratiques. De leur côté, les batteries rechargeables offrent plus d’autonomies. En tout cas, il est tout à fait logique de se tourner vers les meilleures d’entre elles.

Les piles électriques primaires ne sont pas encore mortes

En général, les piles boutons puissantes garantissent une longue durée d’utilisation, contrairement aux batteries rechargeables. Elles affichent une tension de décharge constante d’environ 1,35 V. Grâce à cette constance dans le courant de sortie, elles peuvent alimenter le mécanisme d’une montre (ou autres applications à faible consommation) pendant 4 ans. La plage de température de fonctionnement peut bien entendu changer la donne. Il convient de préciser que les piles sont des applications électrochimiques. De ce fait, il faut éviter de les ouvrir, de les laisser à la portée des enfants ou de les mettre au feu. Autrement, des réactions chimiques exothermiques (parfois violentes) pourraient se produire.

En vertu de la directive 98/101/CE du 22 décembre 1998, la commercialisation des piles contenant plus de 0,0005% de mercure est interdite en Europe et aux États-Unis depuis le 1er janvier 2000. Plusieurs études scientifiques prouvent que les piles à l’oxyde de mercure (30%) sont dangereuses pour la santé. Bien entendu, les piles de types « bouton » ne contenant pas plus de 2% en poids du mercure ne sont pas concernées par cette réglementation. Il est d’ailleurs possible de les utiliser pour divers usages. Mais, comme on le sait déjà, une inversion de polarité des piles peut entraîner un court-circuit.

Les piles rechargeables ont révolutionné le monde

À titre de rappel, la première batterie rechargeable au plomb fut créée par le physicien français Gaston Planté en 1859. Grâce à son invention, le monde n’est plus le même. Désormais, il est possible d’utiliser des appareils portatifs (caméras, téléphones, etc) sans avoir à acheter des piles. Une pile secondaire (rechargeable) offre en effet plus de possibilités aux usagers. Plus concrètement, ils ne sont plus obligés de les jeter lorsqu’elles sont usées. Il suffit de les charger à l’aide d’un chargeur de piles (ou batterie externe) Le seul bémol c’est que le temps de charge peut être parfois long.

Il est à noter que la pile alcaline a fait son apparition pendant la seconde guerre mondiale grâce à l’ingéniosité de Samuel Ruben et Philip Rogers Mallory. Aujourd’hui, leur invention occupe toujours une place importante dans la vie de l’homme. Mais les usagers ont un faible pour les piles rechargeables dotées d’une longue autonomie. Cela leur permet en clair d’utiliser des appareils électroniques pendant plusieurs heures. Bien sûr, les usagers peuvent toujours opter pour une pile bouton puissante. Après tout, ils sont libres de faire leurs propres choix.

Related posts

Où effectuer le changement d’adresse de carte grise en ligne et combien cela coûte ?

Tamby

Manifestations et violences : les magasins parisiens recourent aux agents privés

sophie