Image default
Santé / Médecine / Paramédical

Comment faire un test de paternité ?

Notez cet article

De nombreuses situations peuvent amener les gens à recourir à un test de paternité. Une mère célibataire peut par exemple en faire la demande afin d’appuyer son argument dans la demande d’une pension alimentaire. De même, un père peut s’en servir pour réclamer le droit de garde devant un tribunal. Dans tous les cas, un test de paternité en France ne peut se faire en-dehors du cadre juridique.

Dans quels cas faire un test de paternité ?

Le test de paternité permet de confirmer la filiation biologique entre un père et un enfant. Il existe de nombreux cas qui peuvent pousser les gens à en faire la demande :

  • Pour confirmer les origines d’un enfant. Dans ce cas, il est également possible de comparer son empreinte génétique avec ceux de ses grands-parents.
  • Pour connaître l’identité du père d’un enfant avant qu’il ne naisse (test de paternité prénatal)
  • Confirmer l’identité du père d’un enfant en faisant un test de paternité avec le frère si le père en question n’est plus.
  • Pour confirmer la filiation entre le père et l’enfant avant de le reconnaître
  • Pour s’assurer de l’identité d’un enfant, suite à une longue séparation.
  • Pour vérifier qu’il n’y ait pas eu échange de bébé à la naissance
  • Pour vérifier s’il n’y a pas eu d’erreur au moment de la procréation par FIV ou par insémination
  • Pour résoudre les conflits familiaux dans les actions de succession
  • Prouver des rapports familiaux dans le cadre de l’immigration

Test de paternité en laboratoire

Seul le juge peut donner l’ordre de faire un test de paternité. Dans ce cas, le présumé père doit donner son consentement. Il peut se réserver le droit de refuser mais dans ce cas, son refus pourra être considéré comme un aveu par le juge sauf dans le cas où il peut le justifier avec des preuves. En effet, une personne qui ne doute pas ne pas être le père d’un enfant n’a aucune raison de refuser à se soumettre à un test de paternité.

Sinon, le juge choisit lui-même un laboratoire agréé par le Ministère où réaliser les tests. Les personnes concernées devront alors s’y rendre et on procèdera à un prélèvement de sang ou d’échantillons de salive. Dans le premier cas, les spécialistes s’appliquent à comparer le sang des intéressés, et dans le second à comparer leur empreinte génétique. Les résultats sont fiables à 99,99%.

Test de paternité à domicile

Il existe une autre méthode pour faire un test de paternité. Elle consiste à commander un kit de prélèvement sur internet et de le faire vous-même. Les kits s’accompagnent de prescriptions pour faire le prélèvement correctement. Ensuite, il faut les replacer dans une enveloppe spéciale déjà fournie avec le kit et les retourner au laboratoire. Visitez https://www.francepaternite.com/instructions.html pour en savoir plus.

Le laboratoire doit faire parvenir un formulaire de consentement avec le kit pour s’assurer que les analyses seront faites dans le cadre légal. Tous les participants doivent le signer et si l’enfant est encore mineur, le formulaire est à signer par les parents ou le tuteur. Vous pourrez ensuite attendre tranquillement les résultats qui vous seront parvenus par la poste.

Il faut noter que faire un test sur internet est totalement interdit en France. Il est possible que le kit de prélèvement soit intercepté à la douane et vous serez passible d’une amende de 15 000€ et d’emprisonnement. De plus, les résultats de ces tests ne sont pas recevables devant un tribunal français. Pesez bien le pour et le contre avant de prendre votre décision.

Related posts

Opticien lunetier à domicile, un véritable métier porteur

Irene

Le massage assis : une technique magique pour renouveler son énergie

Tamby

Tout savoir sur le nouveau carnet de santé pour les bébés

Tamby