Image default
Business / B2B

Le choix du statut : La rampe de lancement de votre entreprise

Les français ont-ils la fibre créatrice ? Certainement dans le domaine de l’entreprise, car ils sont de plus en plus nombreux à se détourner de l’activité salariée pour se mettre à leur compte. Pourtant, certaines entreprises ne deviendront pas pérennes, à cause d’un projet mal préparé ou de choix peu judicieux. Dans ce cadre, le choix du statut de l’entreprise est de première importance.

A quoi sert un statut d’entreprise ?

Le statut juridique d’une entreprise régit l’ensemble des données commerciales, fiscales et juridiques de votre entreprise. C’est dire à quel point il doit être choisi en tout état de cause. Il n’est pas possible de créer sans en avoir choisi un, parmi les différents types proposés.

C’est justement cette diversité qui rebute le futur créateur qui peine à comprendre les différences entre les uns et les autres et les implications futures qu’elles peuvent avoir sur sa vie professionnelle, mais aussi personnelle, quelquefois.

C’est pour cela qu’il est impératif d’avoir les bonnes informations pour le choix du statut d’entreprise. Certains sites permettent, en fonction de votre situation familiale, de la nature de votre projet, de votre apport etc… de réaliser une simulation afin de choisir au mieux la forme juridique de votre future activité.

Quelles questions se poser pour choisir le bon statut juridique ?

Afin d’orienter au mieux votre choix, il existe des questions qui peuvent vous permettre d’éliminer ou au contraire de valider certains statuts. Ainsi, si vous souhaitez créer une entreprise en plus de votre activité salariée et que vous voulez exercer seul et sans apport, vous pouvez d’ores et déjà éliminer le statut de la société et regarder plus attentivement le statut de la micro entreprise (auto entrepreneur). Là, les questions qui ont été posées sont les suivantes : Vais-je avoir des associés, avoir besoin d’un apport financier, mon activité s’exercera-t-elle à temps plein ?

Ensuite, vous devez voir les implications personnes, notamment relatives à votre patrimoine, qui peut être impacté négativement, en cas de faillite ou de dettes de l’entreprise. Le choix du statut se fait également en fonction du chiffre d’affaires estimé. Bien entendu, chacun espère gagner de l’argent, grâce à son activité et en vivre décemment. Mais certains statuts sont plafonnés au niveau du montant de chiffre d’affaires.

De même, certaines activités ne peuvent pas être exercées sous tel ou tel statut. Enfin, certaines formes juridiques offrent la possibilité d’être reconnu comme salarié par la Sécurité Sociale. Un atout pour certaines personnes.

Même si vous pensez votre activité future à fort potentiel et promise à un développement rapide, cela implique peut-être de demander un prêt bancaire. Il est important de savoir que ces établissements aiment être rassurés en voyant que le futur chef d’entreprise croit assez en son projet, pour y investir une somme d’argent personnelle. Etes-vous en capacité de le faire ?

Tout comme l’étude de marché et le prévisionnel, le choix du statut juridique doit être mûrement réfléchi. Des sites sur Internet notamment, expliquent de façon très claire les différences entre les différentes formes juridiques, afin de faire le choix le plus adapté.

Related posts

Pourquoi le service client doit-il être au cœur de votre stratégie d’entreprise ?

Tamby

Quels sont les avantages du mobilier urbain design ?

administrateur

L’innovation : moteur de la croissance durable de votre entreprise

Journal